Suzie Kondi, créatrice de mode

Long Island, New York, États-Unis

Suzie Kondi est arrivée sur la scène de la mode new-yorkaise d’une manière peu orthodoxe. Née et ayant grandi dans le Queensland en Australie, la créatrice de vêtements y a rencontré un jour un Américain qui faisait le tour du monde à bord d’un voilier de 47 pieds. Tombée amoureuse de lui, Suzie a accepté de partir en voyage à ses côtés et de passer les 13 mois suivants en mer, direction les États-Unis. « C’est le genre de situation qui nous mettent vraiment à l’épreuve », admet-elle. Pour passer le temps à bord, elle a imaginé une collection de survêtements au crochet, ainsi qu’une paire de sacs à main, qui ont fait l’objet d’un lancement en bonne et due forme à son arrivée sur la terre ferme. « Je devais à l’origine rester six mois », s’esclaffe-t-elle. Cela fait désormais 22 ans qu’elle vit à New York.

« J’ai grandi en faisant des petits shorts à rayures rose bonbon pour aller à la plage », se rappelle-t-elle.

Les vêtements font depuis longtemps partie de sa vie. Sa mère possédait un magasin de tissus et confectionnait des vêtements pour ses trois filles. Après l’école, la jeune Suzie passait ses après-midis dans la boutique à créer ses propres tenues. « J’ai grandi en faisant des petits shorts à rayures rose bonbon pour aller à la plage », se rappelle-t-elle.

L’idée de ses survêtements en velours détonnants (et très populaires) est directement venue de son emploi du temps chargé. « À New York, je dois jongler entre beaucoup de choses : emmener ma fille à l’école, faire du sport, aller à l’atelier, sortir au restaurant… Lorsqu’il s’agit de m’habiller, je me vois comme une Australienne fainéante. Je veux porter la même tenue toute la journée. L’idée du survêtement m’est venue naturellement. »


Suzie Kondi a confectionné son premier survêtement pour elle-même il y a trois ans. Mais elle ne se rendit compte du vrai potentiel commercial qu’un jour où elle déposait sa fille Stevie à l’école. « Ma fille va à la même école que celle de Sofia Coppola », explique-t-elle. « Celle-ci s’est approchée de moi et m’a demandé ce que je portais. Je lui ai dit que c’était une de mes créations. Comme elle adorait ma tenue, elle a fini par passer à l’atelier et a choisi des vêtements pour elle et ses enfants. Elle a même porté notre survêtement dans l’un de ses films. »


Le timing est très important pour les nouvelles entreprises et la société Suzie Kondi a connu ces dix-huit derniers mois une croissance exponentielle, pouvant en partie être attribuée à la pandémie qui oblige les gens à passer beaucoup plus de temps chez eux. En juillet dernier, elle a ouvert une boutique éphémère sur le site d’une ancienne sellerie près de son domicile à Amagansett, à New York. Au regard de la situation sanitaire, cela semblait un peu risqué. « Je n’arrêtais pas de me demander si cette décision était la plus stupide de ma carrière ou si cela allait marcher. Et cela s’est avéré être un vrai succès. » Un tel succès que la boutique est devenue permanente.

L’intérieur de celle-ci se compose notamment de meubles USM Haller, tels que des présentoirs de vente, des rangements et même un caisson mobile sous la table . « Je suis une fan de longue date d’USM », explique Suzie. Le premier meuble USM (de coloris jaune) qu’elle a acheté était pour chez elle afin d’y ranger les jouets de sa fille. « J’ai l’impression que ce sont des Lego pour adultes. Je peux en ajouter ou les modifier comme bon me semble. Le mobilier USM m’a accompagnée partout où j’allais. J’en ai toujours eu dans mon showroom et mon bureau. Lorsque la pandémie a éclaté, nous avons déménagé à l’est et installé les meubles USM dans la boutique. Les gens s’y arrêtent, car ils aiment aussi le style USM. J’adore l’esthétique de ces meubles. J’aime leur dimension historique, qui renvoie au design magnifique du milieu du XXe siècle. Cela est totalement dans l’esprit de ce que je fais. »


Avec sa marque en plein essor, Kondi s’essaie à de nouvelles matières (telles que le denim), se lance dans la décoration intérieure via Suzie Kondi Living et cherche à ouvrir des boutiques à Londres et Sydney, ainsi qu’une autre à New York. Il semblerait que nous n’ayons pas fini d’entendre parler de ses survêtements.

Nous appeler

Appelez-nous pour obtenir des informations supplémentaires sur nos produits ou pour organiser un rendez-vous conseil.

+33 1 53 59 30 37

Nous écrire

Vous avez des questions ? Envoyez-nous un e-mail et un de nos spécialistes reviendra vers vous dans les 48 heures (mais généralement plus rapidement).

Où nous trouver

Cliquez ci-dessous pour trouver votre showroom USM local ou un de nos revendeurs agréés.